Décès de Charles Ralli

Nous ne l’oublierons pas.

Chers adhérents,

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de notre ami le capitaine Charles Ralli à l’âge de 88 ans. Son sourire et sa pugnacité forçaient l’admiration.

Ralli commémoration

Quelques jours seulement avant son hospitalisation il assistait à une de nos réunions et s’engageait encore dans l’action. Son parcours exemplaire, sa droiture doivent être des exemples pour tous ceux qui sont amenés à poursuivre son engagement.

dépôt de gerbe avec enfants

Ses obsèques auront lieu le lundi 20 janvier à 14h30 en l’église Saint-André de Chelles. Nous vous espérons nombreux à cette cérémonie car nous nous devons de lui rendre hommage de la plus belle manière.

Le capitaine Charles Ralli était adhérent au Souvenir Français depuis 1997, il avait reçu la médaille Vermeil Bélière Laurée en 2018.

remise médaille

La Présidente

Galette du Souvenir Français

Les membres du bureau du Souvenir Français vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2020.

Que l’année vous apporte le bonheur et la réussite, le succès dans vos projets et l’accomplissement de vos rêves.

C’est toujours avec le même plaisir que nous vous invitons à participer à notre traditionnelle galette des Rois le dimanche 26 janvier à 14 heures à la Salle des Fêtes de Gagny.

2

Cliquer ici pour le coupon de participation.

Cette année, nous aurons le plaisir d’accueillir une musicienne de talent pour animer notre après-midi, Madame Corinne Girard.

Affiche Orchestre Corinne Girard av tel.jpg

Une loterie sera organisée, premier prix : 2 places pour le spectacle « Paris Merveilles » du Lido (avec une coupe de champagne et une assiette de macarons).

Il nous serait particulièrement agréable de vous avoir à nos côtés, accompagné(e) des membres de votre famille et de vos amis, afin de partager un moment de détente, de convivialité et d’amitié.

La Présidente

Assemblée générale du Souvenir Français

Samedi 30 novembre

14 heures

(salle Valenet)

Le comité de Gagny vous invite à son assemblée générale qui se tiendra dans la salle Raymond Valenet de Gagny (46 Avenue de Rambouillet, 93220 Gagny), le samedi 30 novembre 2019, à partir de 14 heures.

Que vous soyez adhérent ou curieux de découvrir nos actions, soyez les bienvenus !

Notre journée commencera par le remplacement du drapeau dans le carré militaire du cimetière du Centre à 10h30.

cropped-Carré-militaire-de-Gagny.jpg

Monsieur le Maire nous honorera de sa présence et nous déposerons une plaque du Souvenir Français sur la tombe du Colonel Robert Taurand puis sur la tombe de Monsieur Michel Teulet.

Colonel Taurand
Colonel Robert Taurand
Michel Teulet
Michel Teulet, Maire de Gagny de 1995 à 2019

 

Quête du Souvenir Français

Le 1er ou le 2 novembre de chaque année, une cérémonie est consacrée dans chaque commune à la mémoire et à la glorification des héros morts pour la Patrie, conformément aux termes de la loi du 25 octobre 1919 relative à la commémoration et à la glorification pour la France au cours de la Grande Guerre.

Le comité de Gagny a quêté le 1er et le 2 novembre au cimetière de l’Est et au cimetière du Centre. Ces deux journées ont permis de récolter la somme de 579,69 €. La moitié sera reversée au département.

L’argent collecté sert à sauvegarder les tombes des combattants Morts pour la France rentrées en déshérence du fait de la disparition de leurs familles.

dépôt de gerbe cimetière de l'Est

dépôt de gerbe cimetière du Centre

Congrès annuel du Souvenir Français à Mulhouse

27 et 28 septembre 2019

La réunion de travail des délégués généraux et des membres du conseil d’administration a été consacrée cette année à l’étude et au vote du nouveau règlement intérieur de notre association, présenté notamment par le général de corps aérien, Pascal Vinchon.

Nous avons également eu l’honneur d’accueillir Madame Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de Madame la Ministre des armées.

Sur l’initiative du Président général du Souvenir Français, Monsieur Barcellini, le Rosier de la mémoire a été présenté par son obtenteur (créateur), Monsieur Dittière. Le parrainage du Rosier de la mémoire a été réalisé par Mme Lutz, maire de Mulhouse, au monument de la 1re Division blindée « De Lattre de Tassigny » à Mulhouse.

Le rosier de la mémoire est appelé à devenir « la fleur de référence » de tous les mieux mémoriels et de tous les jardins de France.

 

IMG_20190927_142009

IMG_20190927_142708

IMG_20190927_153526

Nous avons également assisté à la transmission du drapeau Rhin et Danube, si cher au Colonel Taurand, aux jeunes sapeurs-pompiers de Mulhouse.

IMG_20190927_153352

Enfin, une cérémonie interconfessionnelle a réuni tous les participants à la nécropole des Vallons à Mulhouse suivi d’un dépôt de gerbes.

IMG_20190927_161750

Commémoration de la bataille de Oissery

Commémoration de la bataille de Oissery, dimanche 1er septembre 2019

Situation géographique

1

Rappel des faits

Le 26 août 1944, à l’aube, deux convois de véhicules quittent Le Raincy à une demi-heure d’intervalle, pour gagner Oissery, selon deux itinéraires différents.

300 volontaires, issus de l’Est parisien (dont Gagny) forment le bataillon ANY (les lettres impaires de Raincy), commandé par Charles Hildevert.

2

Leur mission est d’appuyer un important parachutage, au nord de la Seine-et-Marne alors que l’avant-garde de l’armée Leclerc entre dans Paris.

En route, des accrochages se produisent avec des éléments isolés de l’armée allemande. Dans la matinée, les hommes prennent position autour de l’étang de Rougement où le parachutage est attendu.

À Oissery, une infirmerie est installée dans la râperie de betteraves. Les blessés et quelques prisonniers y sont rassemblés.

3

Le parachutage n’a pas lieu… Les forces allemandes encerclent l’étang de Rougemont. Les FFI leur opposent une résistance héroïque, mais, sans formation militaire, ils sont vite débordés.

Plus de cent hommes tombent. Les blessés sont achevés par les Allemands. À la râperie de Oissery, 27 occupants de l’infirmerie sont brûlés vifs dans le bâtiment incendié.

Un groupe de combattants, qui a réussi à s’échapper est anéanti près de la ferme de Condé. Le commandant Hildevert meurt au combat comme ses deux fils : Roger, 21 ans et Georges, 18 ans. Au total, on parle de 150 à 160 victimes.

13 rescapés sont déportés et ne reviendront pas dont Louis Trouvé et Yves Goussard. Raymond Valenet a survécu et fut maire de Gagny, de 1958 à 1977.

Septembre 2019

Cette année, une délégation du Souvenir Français de Gagny composée de la Présidente (Danielle Lemaire), du secrétaire adjoint qui exceptionnellement portait notre drapeau (Bernard Emery) a assisté à la commémoration.

Oissery 1
Légende : Monument aux morts, Le Raincy

Oissery 2

Une très belle rencontre : Monsieur Angenard (à droite sur la photo) a suivi le général de Gaulle à Londres lors de la Seconde Guerre mondiale, il a aussi participé au débarquement en Provence et il était ami avec le colonel Robert Taurand. Il est âgé de 98 ans.

Oissery 3
Monument aux morts de Saint-Pathus

Oissery 4

Dépôt de gerbe à la Râperie par Monsieur Cadoret, élu en charge des seniors, des solidarités, du logement et des ressources humaines. Le Souvenir Français de Gagny a également déposé une gerbe.

Oissery 5

Ancien monument de l’étang de Rougement, le terrain est difficilement praticable en cas d’intempéries, la ville de Oissery a donc créé un second monument à la hauteur de la route d’accès à l’étang.

Oissery 6

Nouveau monument : Monsieur Cadoret, pour la ville de Gagny et Monsieur Emery, Souvenir Français, comité de Gagny.

Oissery 7

Monsieur Ragon fut notre hôte pendant toute cette matinée commémorative. Élu en charge du devoir de mémoire pour la ville de Oissery, il est intarissable sur l’histoire de la bataille de Oissery.

Oissery 8

Ferme de Condé, les élus de la ville de Neuilly-sur-Marne devant le monument qui rend hommage aux héros de la section de Neuilly-sur-Marne du groupe Hildevert.

Oissery 9

Cimetière de Oissery. Les victimes furent inhumées dans une fosse commune avant que leurs familles ne viennent récupérer leurs dépouilles.

Oissery 10

Drapeau du 26 août 1944, il a été réalisé dans des vêtements de déportés.

Oissery 11

Madame la Préfète de Seine-et-Marne a rendu hommage à tous les combattants de la Liberté.

Oissery 12

Monument aux morts du groupe Charles Hildevert, place de l’Église à Oissery.

 

Nous avons eu une pensée affectueuse pour Monsieur Robert Richard, décédé au printemps dernier, et qui participait chaque année à ces cérémonies du souvenir.

OIssery 13g

Commémoration du 22 août 1944

Le 22 août 1944, pendant les combats pour la Libération de Paris, le Commandant Louis Bouchet et ses six compagnons (tous agents de la CMP, future RATP), André Ancelin, Ulysse Benne, Robert Ferrer, Émile Goeury, Marcel Lavigne Burou et Arthur Speeckaert, ont été pris les armes à la main et fusillés par les Allemands dans les Fossés de Fort Neuf de Vincennes.

Chaque année, à la même époque, le Comité d’Entente des Associations des Anciens Combattants, Résistants, Déportés, Prisonniers et Victimes de Guerre de la RATP et associations amies, viennent rendre un hommage à ceux qui furent leurs camarades de travail et de combat.

La première cérémonie a eu lieu dans la station de métro Château de Vincennes puis des prises de parole ont eu lieu devant le Fort Neuf de Vincennes.

1
Bernard Emery et le porte-drapeau de la RATP

2

Ensuite un rassemblement des délégations et des porte-drapeaux a eu lieu à 17 h 45 près du parc Floral à Paris (12e). La cérémonie principale s’est déroulée dans les fossés du Fort Neuf de Vincennes.

3

4

5

6

Je tenais particulièrement à ce que le comité du Souvenir Français de Gagny participe à cette commémoration, car Louis Bouchet, Ulysse Benne et Émile Goeury sont honorés par notre commune. Plusieurs rues du quartier Jean Moulin portent leurs noms et un bas-relief à l’angle du chemin de Montguichet, entrée de la cité des Castors (RATP), représente Louis Bouchet et la Résistance.

Vous découvrirez lors du forum des associations qui se tiendra le samedi 7 septembre à l’Aréna une exposition qui retrace le parcours de ces hommes. En voici la présentation : Cote Expo

Hommage à Monsieur Teulet

1
Michel Teulet (1941-2019)

Maire de Gagny, 1er Vice-Président de l’E.P.T., Grand Paris Grand Est, Chevalier de la Légion d’honneur

Nous avons appris avec tristesse le décès de Monsieur Michel Teulet, maire de Gagny, le mercredi 24 juillet. Il était maire de Gagny depuis 1995 et le devoir de mémoire était un point d’ancrage fort parmi les valeurs qu’il portait. Il a toujours soutenu les projets en lien avec cette transmission en partenariat avec l’Éducation nationale. Son propos était toujours adapté pour les jeunes générations. Nous n’oublierons pas les discours étoffés et sincères qui alimentaient les commémorations locales et qui se terminaient par un message pour les enfants, porteurs de la mémoire.

 

Les obsèques de M. TEULET auront lieu mercredi 31 juillet à 15 heures à l’église Saint-Germain, 12 rue du général Leclerc — 93220 Gagny.

 

Quelques projets soutenus par M. Teulet :

2
Projet Bleuet de France – école maternelle Émile Cote
3
Fresque adaptée de la Liberté guidant le peuple (Delacroix) préau école élémentaire Victor Hugo
4
Triptyque de la mémoire école élémentaire Victor Hugo

Carnet de guerre de Pierre Baschet, Première Guerre mondiale : PDF se trouvant ici

5
Fresque sur la biodiversité, école élémentaire Émile Cote — mai 2019

Hommage au colonel Robert Taurand

Le samedi 9 mars 2019, le colonel Robert Taurand aurait eu 100 ans.

DSC09880

… Sa famille a tenu à lui rendre hommage en offrant une messe en l’église Sainte-Thérèse de Gagny. Ce lieu tenait particulièrement à cœur au colonel, car en tant que chrétien engagé il priait régulièrement dans cette église.

Le public composé de sa famille, de ses amis, et des différents partenaires associatifs avec lesquels il a œuvré, ont répondu présents pour lui rendre hommage. Après une messe chaleureuse, plusieurs personnes ont tenu à témoigner du parcours de cet homme d’exception.

DSC09849.JPG

Le colonel était fidèle en amitié et Monsieur Léon-Yves Bohain, un ami de 50 ans, a rappelé son parcours au sein notamment de l’association culturelle francophone de Gagny.

DSC09851.JPG

Monsieur Jean-Michel Oprendek représentait les Joinvillais, l’École Interarmées des Sports. Il a témoigné de l’amour du sport du colonel et rappelé qu’il était un      « patron exigeant » qui voulait que la France soit dignement représentée.

DSC09854.JPG

Madame Boyer, déléguée départementale du Souvenir français, a rappelé son rôle de Président du comité du Souvenir français de Gagny et sa volonté de transmettre sans relâche auprès des jeunes générations un message de paix.

DSC09858.JPG

Madame Laurence Hadj-Boaza, directrice départementale de l’ONACVG de Seine–Saint-Denis a évoqué un engagement départemental depuis 1988 et un pédagogue exemplaire. Elle a cité le texte du colonel sur le devoir de mémoire que vous pouvez retrouver sur notre site.

DSC09860.JPG

Monsieur Michel Teulet, maire de Gagny, a brossé le portrait d’un homme dont le parcours fut intimement lié à celui de la commune de Gagny. Un homme respectueux et porteur d’un message d’amour envers chacun. Il a rappelé les nombreuses participations du colonel aux ravivages de la flamme organisés par les DDEN et le Souvenir français à destination des élèves gabiniens. Il a annoncé qu’une rue porterait prochainement son nom.

DSC09864.JPG

Monsieur Dominique Cotteret, élu chargé des anciens combattants nous a émus en évoquant le lien d’affection qui l’unissait au colonel, comme à chaque personne ayant eu la chance de travailler à ses côtés. Il a salué « Monsieur le Vétéran » en lui souhaitant un « bon anniversaire » et MERCI au nom de tous.

DSC09841.JPG

DSC09866.JPG

De nombreux porte-drapeaux du département ont tenu à rendre hommage au colonel par leur présence, eux qui aimaient tant notre drapeau.

DSC09870.JPG

Nous allons conclure ce compte-rendu en paraphrasant le colonel qui parlait d’un jeune zouave qui dort désormais près de lui au cimetière du Centre :

« Qu’il sache ce beau soldat que nous ne l’oublions pas… »

Exposition « Nés deux fois »

Exposition Nés deux fois-1.png

L’exposition « Nés deux fois » a pour but de faire connaître la vie de tirailleurs sénégalais au service de la France, leurs actions en faveur du devoir de mémoire, leur engagement auprès des jeunes générations par le biais de rencontres dans les établissements scolaires et leurs pensées — vecteurs d’une meilleure compréhension de l’Histoire nationale et du rôle de ces hommes originaires d’Afrique dans la protection de la patrie.

L’exposition a été réalisée par l’association La Rue Tourne (laruetourne.org), en partenariat avec le Souvenir Français. Elle sera visible du samedi 19 janvier au vendredi 1er février 2019, au centre socio-culturel Jacques Prévert de Gagny.

— Danielle Lemaire, Présidente